Extrême nord du Cameroun, vers une hausse du prix du riz

Extrême nord du Cameroun, vers une hausse du prix du riz

Les exportations frauduleuses du paddy camerounais vers le Nigeria augmentent les prix du riz à l’Extrême-Nord

Dans le département de Mayo Danay, région de l'Extrême-Nord du Cameroun, le sac de paddy (riz non décortiqué) atteint 15 000 FCFA ces dernières semaines, contre 10 000 FCFA en général, révélée l'hebdomadaire régional L'œil du Sahel.

 À en croire cette publication, ce renchérissement du paddy de plus 50%, dans un département qui abrite pourtant les installations de la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture de Yagoua (Semry), est consécutif aux exportations massives du paddy camerounais vers le Nigeria.

 En effet, apprend-on, en dépit de l’interdiction de ces exportations par les autorités locales, des producteurs encadrés par la Semry continuent de charger nuitamment, par dizaine, des camions du paddy local pour le Nigeria.

En effet, en plus de l’abondance des décortiqueuses dans ce pays voisin (il n’y en a pas beaucoup à la Semry et dans les coopératives locales), le paddy y est acheté beaucoup plus cher qu’au Cameroun, soutiennent les producteurs qui s’adonnent à cette activité.

Selon les autorités locales, les exportations du paddy vers le Nigeria, au-delà de provoquer une hausse des prix, fait planer une menace de famine sur la région de l’Extrême-Nord, en proie depuis des années à une réduction de la production des céréales, qui sont pourtant prépondérantes dans les habitudes alimentaires des populations de cette partie du pays.

 

Author’s Posts