Prestation de serment de Joe Biden : Une prestation dans une Amérique divisée

Prestation de serment de Joe Biden :  Une prestation dans une Amérique divisée

Contrairement à la tradition aux États-unis, Donald Trump a déclaré le 8 janvier qu'il n'assisterait pas à l'investiture, une décision très inhabituelle qui ne s'est produite qu'une poignée de fois depuis que John Adams a succédé à George Washington en 1797. Ce qui fait de lui le premier président sortant à refuser d'assister à la cérémonie de son successeur depuis 1869. Au lieu de cela, selon CNN, Donald Trump devrait quitter la Maison Blanche avant la cérémonie d'investiture de midi. Son équipe travaillerait à rassembler une grande foule pour le saluer, a indiqué la chaîne.  C'est donc dans ce contexte de crise inédit que Joe Biden va officiellement être investi 46eme président des États-Unis.

John Roberts, le juge en chef de la Cour suprême, fera prêter serment au démocrate sur la Bible familiale des Biden, datant de 1893, qu’il a utilisé pour toutes ses prestations de serment -et que son fils Beau, décédé en 2015, avait utilisé lorsqu’il a pris ses fonctions de procureur général du Delaware en 2007.

 Aux Etats-unis, les écarts entre les démocrates et républicains aux USA ont toujours porté sur les enjeux culturels auxquels de nombreux électeurs attachent une grande importance. Qu'on parle d'avortement, d'armes à feu, d'homosexualité, d'immigration, de peine de mort ou de manifestations contre les injustices raciales, ces enjeux ont toujours touché des considérations identitaires sur lesquelles plusieurs électeurs sont imperméables au compromis. Mais sauf que, depuis l'arrivée du président Sortant Donald Trump, certes il a trouvé cet environnement polarisé,  mais il l'a exploité pour ses propres fins politiques et a contribué à creuser davantage le fossé entre les différentes parties. 

En effet,  loin d'une Amérique conservatrice et autoproclamée porteuse de valeurs Américaines,  mettant en avant la religion et un patriotisme justifié par l'idée du messianisme de Washington, s'opposant à une Amérique fondamentalement plus laïque, plus ouvert sur l'extérieur,  mais également plus progressiste défendant l'avortement,  le mariage gay,  ou l'interdiction du port d'arme, on assiste à une instrumentalisation des reflets identitaires et une manipulation des pulsions et émotions pour diviser davantage le pays. Ainsi,  un fossé qui a pris  de plus en plus de l'épaisseur sous la férule d'une administration Trump provoquante, stigmatisante et soufflant  sur le brasier social plongeant l'Amérique dans une décomposition inquiétante et une décadence violente et effrayante. De là naît  donc la réflexion sur l'existence d'une Amérique profondément divisée et dont la division  dépasse largement les échéances électorales, générant une incompréhension du reste du monde,  risquant de faire des Etats-Unis une nation rétrograde. Les débats débordent la seule sphère politique pour s'inviter dans le café des intellectuels, les plateaux télévisés. Chacun assiste à cette guerre fratricide aux conséquences incertaines.

 Les élections du 4 novembre dernier, les événements du Capitole du 06 janvier et la présence de 25000 soldats à cette cérémonie d'investiture ce jour renforcent l'idée d'un pays fragmenté à tous les niveaux et à toutes les échelles. Une société déchirée,  qui se radicalise dans ses idées, ou parfois s'affronte physiquement. Un peuple meurtri par un discours  va-t-en-guerre, belliqueux et belliciste d'un president d'extrême droite populiste.

  Le premier chantier  qui attend le 46eme président des États-Unis est de rassembler des ÉTATS qui n'ont jamais été desunis avec d'un côté, les villes de la côte ouest et de la côte Est,  de l'autre, les campagnes et les riches industrielles du centre des États-unis. D'un côté les "BLACK LIVES MATTER" et de l'autre les casquettes rouges des partisans de Trump qui n'arrivent pas à se parler. Deux Amériques qui ne s'écoutent pas et se tournent même le dos alors qu'elles continuent de faire entendre parler d'elles. Biden a d'ores et déja débute ce rassemblement en mettant en place le cabinet le plus diversifié de l'histoire.

Author’s Posts