Congo-Brazzaville : Bientôt une deuxième raffinerie dans la ville de Pointe-Noire

Congo-Brazzaville : Bientôt une deuxième raffinerie dans la ville de Pointe-Noire

Le Congo-Brazzaville vient de signer un accord de financement avec la société chinoise Beijing Fortune Dingheng, pour la construction d'une raffinerie. Cette raffinerie sera la deuxième du pays.

Depuis 1982, il n'y a eu qu'une seule raffinerie opérationnelle au Congo. Il s'agit de la raffinerie congolaise (Coraf) qui ne couvre que 70 % des besoins du pays. Selon Alphonse Obami, le conseiller de la mission chargé de l'aval pétrolier au ministère des hydrocarbures, plusieurs raisons incitent les autorités à mettre en place cette deuxième raffinerie. "C'est pour répondre aux besoins de notre industrie et aux besoins croissants de notre population en carburant", dit-il.
Cependant, le montant de la convention de financement de la raffinerie n'a pas encore été révélé. Néanmoins, les caractéristiques de la raffinerie qui sera située dans la zone économique spéciale de Pointe-Noire ont été présentées par le représentant de la société chinoise, Sen Shao. "L'entreprise prévoit d'implanter une raffinerie d'une capacité nominale de raffinage de 2,5 millions de tonnes par an. Le modèle type est celui d'une raffinerie modulaire dont les produits finis seront principalement de l'essence et du diesel de haute qualité, des gaz de pétrole liquéfiés, des fiouls légers, des huiles lampantes", a déclaré le représentant de la société chinoise, M. Sen Shao.
Pour le consultant en charge de l'aval pétrolier au ministère des hydrocarbures, Alphonse Obami, il est très probable qu'au premier trimestre 2021, les travaux de cette deuxième raffinerie commenceront selon les estimations du ministère des hydrocarbures.

Author’s Posts