Ven, Sep 17, 2021

Des étudiants nigériens protestent pour de meilleures conditions

Lassés d’attendre des promesses gouvernementales qui peinent à se concrétiser, les étudiants de l’université de Niamey sont sortis ce vendredi matin pour exprimer leur colère.

A 8 heures du matin déjà, ils ont bloqué le pont Kennedy, reliant la rive droite à la rive gauche en passant par la cité universitaire et brûler des pneus. Ils exigent la satisfaction de leur plate forme revendicative comportant plusieurs points dont le paiement d’environ 10 mois d’arriérés de bourses et l’amélioration du cadre de vie et d’études.

« D’abord sur le plan académique, le manque crucial d’enseignants chercheurs. Nous avons des facultés aujourd’hui comme la faculté de droit qui depuis leur création, y a pas eu de recrutement d’enseignants chercheurs. Comment est ce que vous pouvez comprendre que 19 enseignants chercheurs permanent peuvent encadrer environ 6000 étudiants. Ce n’est pas respectable. Nous ne pouvons pas comprendre que à l’université de Niamey qu’on dise que on pas d’infrastructures qui peuvent répondre au contexte. Il y a des facultés qui depuis la construction de l’université de Niamey, n’ont pas pu voir leurs infrastructures augmenter. A l’université de Niamey actuellement, il n y a aucune bibliothèque de référence où vous pouvez aller faire des recherches et avoir des documents du contexte qui peuvent répondre effectivement aux réalités et aux exigences de la mondialisation. A cela s’ajoute les difficultés sociales. Sur le plan social vous voyez comment les bus circulent dans la ville de Niamey. Aujourd’hui, nous sommes environ 200 dans les bus qui sont censés prendre 50 camarades au maximum et il faut qu’il y ai un accident, une catastrophe, en ce moment que les uns et les autres vont sortir dire qu’ils sont sensibles, ils vont apporter des solutions. Nous ne pouvons pas attendre cela. Nous vivons aujourd’hui dans des bâtiments où nous vivons jusqu’à 7 camarades qui vivent dans des chambres qui sont appelés à recevoir un ou deux camarades ». a déclaré le secrétaire général adjoint de l’Union des Etudiants Nigériens à l’Université de Niamey, Illiassou Idrissa.

 

Les négociations engagées avec les nouvelles autorités n’ayant pas aboutis à un accord entre les deux parties, l’Union des Etudiants de l’Université de Niamey menace de durcir le mouvement dans les prochains jours.

Mouhamadou Abdoulkarim, correspondant Africanews à Niamey, NIger

Author’s Posts

Image

AfriqConnect! Informez vous autrement et en temps réel

Image
Image
© 2021 AfriqConnect. All Rights Reserved
Design & Developed by Topnet Solutions